Votre login :

Bienvenue cher lecteur, voilà disponibles les toutes dernières nouvelles pour 2022.
Le minéral de l'année 2022 est la celestine.

Les dernières nouvelles :

Deuxième partie

Ecrit par Luc Van Bellingen.

 

2.  La découverte du filon

 

Samedi 18 mai 2013.  A la carrière de Lompret avec quelques amis français du club de Maison-Lafitte, nous récoltions sur le côté droit de la carrière de petits cristaux de galène(5) ainsi que de minuscules cristaux de baryte(6).

 

Monsieur Bletsel nous montre un petit cube sympa de galène. Photo Nathalie Nocent.

 

La récolte était, somme toute, assez maigre.

C'est alors que je me suis dit que le côté gauche de la carrière qui venait d'être ouvert n'avait pas encore été visité.  Je m'y dirige et tout à coup, mon attention est attirée par des amas de pierres englués dans de l'argile collante et attachante dans lesquels apparaissent de gros morceaux de cristaux de baryte presque noire, totalement explosés.

 

Le tas de gravas englués dans l'argile, photo Nathalie Nocent.

En progressant plus loin, là ce fut flagrant !  Un énorme bloc présentant deux géodes de baryte était devant moi : la première contenant des cristaux en burins largement recouverts d'oxydes métalliques et l'autre contenant des rosettes


 

 

 

 

 

Le bloc avec les deux géodes : à gauche des burins de plusieurs cm de long et au centre, de petites rosettes.  Le tout bien recouvert d'oxydes métalliques.  Malheureusement, en dégageant le dessus, un éboulement a précipité le bloc dans une cavité inaccessible.  Les cristaux n'ont pas pu être récupérés.

Photo Nathalie Nocent

 

 

 

 

 

 

la géode de gauche et ci-dessous la géode de droite, photo Nathalie Nocent.

 

Il devait venir de plus haut.  Je suis monté au sommet de la bute et j'ai découvert le filon bien enfoui dans la glaise.  Les amis appelés en renfort, nous avons commencé les travaux de déblaiement et d'excavation.

La glaise est hypercollante et contient une quantité phénoménale de baryte complètement explosée... à se demander si tout le filon n'a pas été totalement détruit.

Enfin, nous arrivons sur les premiers blocs de calcaire recouverts de cristaux intacts, bien protégés dans l'argile.

Une petite mare au pied de la bute permet un premier nettoyage de fortune nous faisant prendre conscience de l'énormité et de la qualité de la découverte.

Malheureusement, le soir arrive déjà et le dimanche nous sommes attendus dans une autre carrière.

Qu'à cela ne tienne, après un rapide état des lieux, nous décidons, d'un commun accord, de revenir le lundi, aidés par Francis Van Troyen qui est un maître dans l'extraction et le dégagement des cristaux.

 

Votre serviteur dégageant le haut du filon. Photo : Marc Jauniaux

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Armé d'une barre à mine, Francis dégage les gros blocs qui bouchent d'entrée du filon.

Certains blocs, trop gros nécessitent l'intervention de plusieurs hommes armés de barres à mine et parfois, s'ils sont vraiment trop imposants ils doivent être débités sur place à la masse pour ensuite être déplacés.

Nous dégageons ensuite la terre et nous sauvons toutes les cristallisations avant qu'elles ne finissent au concasseur.

 

 

 

 

 

 

Francis travaillant à la barre à mine. Photo : Nathalie Nocent